Blog

26. oct., 2020

Einstein croyait-il en Dieu ?

La réponse qu'il a toujours donnée est: "Je crois au Dieu de Spinoza".

Mais pour comprendre ce que Spinoza entend par Dieu il faut lire tout ce qu'il a écrit…Bon courage !

Certains soutiennent que le Dieu de Spinoza aurait pu prononcer ces paroles :

"Cesse de prier et de battre ta poitrine.
Amuse-toi, aime, chante et apprécie tout ce que ce monde peut te donner.
Je ne veux pas que tu visites des temples froids et sombres que tu dis être ma maison!
Ma maison n'est pas dans un temple, mais dans les montagnes, les forêts, les rivières, les lacs et les plages. C'est là que se trouve ma maison et c'est là que j'exprime mon amour.
Ne te laisse pas duper par les textes écrits qui parlent de moi: si tu veux m'approcher, regarde un beau paysage, essaie de sentir le vent et la chaleur sur ta peau.
Ne me demande rien, je n'ai pas le pouvoir de changer ta vie, toi, si.
N'aies pas peur, je ne juge pas et ne critique pas, je ne distribue pas de punition.
Ne crois pas celui qui me simplifie par des règles simples à observer: celles-ci ne servent qu'à te faire sentir inadéquat et coupable de ce que tu fais, elles servent à te garder sous contrôle.
Ne pense pas toujours au monde après la mort et ne crois pas que c'est là que tu connaîtras la vraie beauté: ce monde a tant à t'offrir en matière de beauté, et c'est à toi de le découvrir.
Ne pense pas que je te fixe des règles: toi seul es le maître de la vie, et tu décides toi-même ce que tu en fais.
Personne ne peut dire ce qu'il y a après la mort, mais affronter chaque jour comme si c'était la dernière chance d'aimer, de se réjouir et de faire quoi que ce soit, t'aidera à mieux vivre.
Je ne veux pas que tu croies en moi parce que quelqu'un prétend fortement que j'existe, mais je veux que tu me sentes toujours en toi et autour de toi."

Peu m'importe que ce texte soit de Spinoza ou pas, mais ce "Dieu de Spinoza et d'Einstein" me semble faire très bon ménage avec ma pensée.

Un jour un vieux prêtre a qui je venais de demander très amicalement : "Pourquoi des gens bons comme lui et plus intelligents que moi, ont-ils besoin de croire ?"
Voici ce qu'il m'a répondu :" Certains ont besoin d'une canne, toi tu n'en a pas besoin."  J'ai donc compris que pour lui le croyant est un handicapé. Évidemment cette image est habille car elle désarme l'athée dans tout dialogue avec le croyant. Donner un coup de pied dans le stabilisateur de l'infirme serait stupide. Un seul problème demeure entre croyance et non croyance c'est celui de la tolérance qui doit rester réciproque.

17. oct., 2020

Vendredi 16 octobre 2020
Il s'appelait Monsieur Samuel Paty et a été décapité par un islamiste fanatique pour avoir tenté d'enseigner la liberté de penser et de s'exprimer, l'une des valeurs fondamentales de notre république.
Que m'inspire ce nouvel acte terrorriste qui s'inscrit dans une interminable liste ?

Les monothéistes, israélites, chrétiens et musulmans croient en un dieu omniscient, omniprésent, omnipotent et miséricordieux.
En clair, leur dieu sait tout, est partout, est tout puissant et il est enclin à pardonner.
Mais alors pourquoi venger ce dieu en tuant une créature de ce même dieu ?
Tuer au nom d'un dieu miséricodieux, c'est prouver par l'absurde que ce dieu n'existe pas.
Car s'il existait, sa toute puissance et sa miséricorde empêcherait l'assassinat.
La haine est haïssable.
L'intolérance est intolérable.
La vengeance pour blasphème, barbare, abominable et complètement absurde.
Condamnons l'obscurantisme !
Défendons les lumières de la raison !
Défendons la laïcité !

Je sais que s'exprimer comme je le fais, m'expose à une vengeance assassine…
Tant pis " le courage c'est de chercher la vérité et de la dire" (Jean Jaurès), la trouille ne protège jamais du danger. N'oublions pas que le terrorisme n'a même pas besoin de prétexte pour frapper.
Sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016 par exemple les 86 morts et 458 blessés ne sont victimes que parce qu'elles étaient là ce soir là.

Ma réaction est celle d'un athée qui a tendance à mettre toutes les religions dans le même sac, celui des croyances irrationnelles. C'est vrai. Cela peut choquer des croyants et un ami catholique n'a pas manqué de réagir à mon petit texte ci-dessus. 
Il m'a dit : «Il ne faut avoir rien compris au christianisme pour affirmer une telle puissance de Dieu. Ne savez vous pas que le catholicisme prône la liberté offerte à chacun, et que son fils lui même et mort sur la croix. Mais c'est si simple de s'enfermer dans ses certitudes.» 

— D'accord, je n'ai rien compris au christianisme. J'en conviens, mais comment comprendre que ce dieu qui aurait tout créé (…entre autres choses : "le bien et le mal") puisse laisser commettre des crimes en son nom ? Comment croire à une bonté divine ?
 
Je n'ai aucune certitude vérouillée dans un dogme. Je n'ai pas à obéïr à un clergé.  Je ne suis enfermé dans aucune prison de l'esprit. Je n'ai pas non plus d'ami imaginaire que je devrais aller venger à cause d'un non moins imaginaire sacrilège.

J'admets qu'on puisse croire à n'importe quoi et au contraire de n'importe quoi, à condition de respecter la liberté de penser des autres par la tolérance et la laïcité.

Pour revenir au catholicisme qui revendique à l'heure actuelle le statut de "religion d'amour". Il serait bien naïf de croire que cette religion est un modèle de tolérance et qu'elle n'engendre pas elle aussi, des extrêmistes meurtriers.

Je vais me contenter d'un seul exemple: l'assassinat de Jean Jaurès (…que j'ai cité quelques lignes plus haut), son assassin, Raoul Villain était un catholique nationaliste fanatisé comme le sont les islamistes salafistes actuels.

Il est intéressant de voir comment ce criminel a été instrumentalisé par un certaine droite catholique puis comment il a été protégé par ce même milieu.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_Villain

…et puis si on ne se rappelle pas de Jean Jaurès :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Jaur%C3%A8s

On m'objectera que l'assassinat de Jean Jaurès remonte à 1914 mais, Il ne serait pas difficile de trouver d'autres exemples plus proches de notre époque en puisant dans les innombrables crimes de Philippe Pétain, dans ceux de Francico Franco ou dans ceux de António de Oliveira Salazar 

CONCLUSION : Toute croyance irrationnelle est dangereuse car elle peut entraîner certains de ses adeptes au fanatisme, à la folie furieuse et au délire meurtrier. Depuis quelques décennies c'est le islam salafiste qui tient le haut de l'affiche de ces actes insensés et barbares. Le combat contre cette pandémie idéologique est loin d'être gagné. 

2. oct., 2020

…Et si on se posait les bonnes questions ?
…Et si on examinait les réponses de IHU de Marseille ?

1- Les tests qui permettent de décider par oui ou par non qu'une personne est contagieuse sont-ils tous fiables ?
https://www.youtube.com/watch?v=hbR_gnE7Hjg&t=2s

2- L'Autorisation de Mise sur le Marché, l'AMM est-elle la garantie absolue qu'un médicament est à utiliser ou à proscrire ?
https://www.youtube.com/watch?v=7x9UeBtRQv0

3- L'expérimentation médicale est-elle rigoureusement scientifique et indiscutable ?
Deux méthodes semblent s'affronter :
L'Étude observationnelle et l'Étude randomisée en double aveugle.

Expérimentation médicale et rigueur scientifique :
Petite observation historique :
Exemple n°1
Louis Pasteur inaugure le traitement contre la rage à l'aide d'un seul patient le jeune Joseph Meister en 1885.
Sa méthode était indiscutablement l'étude observationnelle.
Exemple n°2
Alexander Fleming en 1928 par une étude observationnelle sur six patients découvre la pénicilline.

L'étude observationnelle est donc scientifique.
L'étude randomisée en double aveugle semble plus rigoureuse…mais est-elle éthique ?

La comparaison entre les deux types d'étude mérite d'être examinée plus attentivement…
https://www.youtube.com/watch?v=yZb7U4fAZn0

Note au lecteur de cet article :
Je ne l'écris pas pour convaincre.
J'essaie seulement de comprendre ce qui se passe dans le rideau de fumée qui nous enveloppe.

21. sept., 2020

La peur de la deuxième vague de la pandémie covid19 est elle justifiée ?

Il n'y a pas que les Professeurs Didier Raoult et Christian Perrone qui dénoncent la gestion dépourvue de bon sens de la pandémie en cours…
Écoutons leurs arguments et…

…utilisons notre cerveau en oubliant la trouille et nos préjugés.

Covid19 : La peur est elle justifiée ?
Réponse de ces Professeurs et chercheur est : "jusqu'à maintenant, Non"
Laurent Toubiana, chercheur :
"La menace, à l'heure actuelle, n'existe pas, on la fabrique"
Pr Didier Raoult :
le traitement à base d'hydroxychloroquine et de azytromicine
convient pour réduire de 60% la mortalité suite à une infection par le covid19.
Les chiffres continuent à le prouver clairement.

On peut retrouver ces informations par les liens ci-dessous:

Pr. Jean-François Toussaint au micro d'André Bercoff - Le face à face
16 sept. 2020

Le chercheur Laurent Toubiana :
"La menace, à l'heure actuelle, n'existe pas, on la fabrique"
186 047 vues•11 sept. 2020
France Inter
Laurent Toubiana, chercheur epidémiologiste à l'INSERM, l'un des signataires d'une tribune dans le Parisien, intitulée "Covid 19: Nous ne voulons plus être gouvernés par la peur". Il dénonce des discours "anxiogènes" autour de l'épidémie de Covid-19.
https://www.youtube.com/watch?v=AE9F5GlPjMA


Professeur Didier Raoult
20 sept. 2020
Confirmation chiffres à l'appui que le traitement à base d'hydroxychloroquine et de azytromicine
convient pour réduire de 60% la mortalité suite à une infection par le covid19.
https://www.youtube.com/watch?v=_Lnp089gULE

13. sept., 2020

L'AUTO-TEST COVID19

1- Choisir une bouteille d'un vin arômatique et d'un bon millésime.
2- Remplir un verre, sans dépasser le bord.
3- Humer consciensieusement le contenu du verre.

4- Première partie du test :

5- L'arôme est-il bien perçu ?
Oui ! Le première partie du test est négative. Passer à la deuxième partie.
Non ? Le vin est peut-être sans arôme.
Dans ce cas refaire le test en changeant de vin.
Au deuxième essai si l'anosmie se confirme, passer à la deuxième partie du test.

6- Deuxième partie du test (confirmation):

7- Boire lentement le verre par petite gorgée.
8- Le goût du vin est-il bien perçu ?
Oui ! Le test est complet et négatif. Youpi ! On peut arroser ça…
Non ? Le vin est peut-être sans goût.
Dans ce cas refaire le test en changeant de vin.
Au deuxième essai si l'agueusie se confirme,
si on ne sent ni l'arôme, ni le goût,
on est peut-être contaminé mais
ce n'est pas une raison pour continuer à boire tout seul,
n'oublions jamais d'inviter notre amie Modération. 😉